Advertisement

OpenGouv pour booster l’engagement citoyen par les outils technologiques


Très présente sur les réseaux sociaux à travers des infographies qui expliquent certains éléments d’actualité, la plateforme OpenGouv veut porter les citoyens à mieux participer à la vie politique du pays. Les représentations graphiques sur la gouvernance financière, des faits historiques et le projet de budget 2018-2019, partagées de nombreuses fois, ont permis à des internautes de saisir des détails relatifs à la gestion de la chose publique. OpenGouv est donc une initiative qui entend mettre les outils technologiques au service de l’engagement citoyen, nous dit Max Guybert Lyron, le directeur exécutif de la plateforme.

Le National : Parlez-nous du contexte de la création d’OpenGouv 

Max Guybert Lyron : Initiative citoyenne de Gouvernance alternative pour une démocratie participative, OpenGouv a vu le jour dans le contexte de l’émergence, à l’échelle mondiale, de nouvelles formes gouvernance plaçant le citoyen au coeur des processus démocratiques, privilégiant la participation de la société civile, de la jeunesse dans les décisions publiques. 

Le Partenariat mondial sur la Gouvernance d’ouverture a été un élément déclencheur ; les états du monde entier, dont la République dominicaine, ont souscrit à cette mouvance pour témoigner de leur volonté d’ouvrir les données publiques aux citoyens, de tenir compte des différents acteurs sociaux dans les processus de décision publique. Ainsi, la vision d’un monde ouvert, d’une démocratie et mode de gouvernance innovants constituent le socle de cette initiative qui est la première du genre dans le pays. 

Le National : Quels sont vos objectifs principaux?

Max Guybert Lyron : OpenGouv veut être une plateforme de référence, un outil crédible pouvant impulser l’implication de tous à l’érection d’une société basée sur l’état de droit, la gouvernance d’ouverture et participative. Notre objectif est aussi d’articuler, sinon de fédérer ce discours commun, ce compromis fondateur pouvant accoucher l’idéal formulé d’une société privilégiant le développement durable et le dialogue social permanent. 

Le National : Qu’est-ce que votre groupe souhaite apporter comme innovation en Haïti? 

Max Guybert Lyron : L’innovation que nous souhaitons apporter se traduit principalement par une participation citoyenne active et une compréhension éclairée des questions publiques, au moyen de stratégies intuitives. Nous voulons ainsi porter le débat politique à un autre niveau.

Le National : Avez-vous des stratégies particulières ? 

Max Guybert Lyron : Nous pensons être au crépuscule d’un système saturé, propice aux nouvelles idées et impulsions novatrices. Notre stratégie consiste principalement à porter chaque citoyen à être conscient de son rôle en tant qu’élément du groupe en ouvrant l’information publique et en la rendant utile et accessible. OpenGouv offre ainsi à chaque citoyen la possibilité de s’informer sur les questions publiques d’une part, et de l’autre, de s’exprimer à travers une plateforme dédiée à cette fin. 

Le National : Comment croyez-vous que les TIC peuvent améliorer la gouvernance en Haïti? 

Max Guybert Lyron : Nous sommes au crépuscule d’un système saturé. Nous voulons être un patrimoine social et commun. Nous sommes convaincus que notre action accomplira une meilleure transparence de l’action publique et l’innovation démocratique.

Propos recueillis par
Kendi Zidor / Le National

 

Be the first to review this item!


Bookmark this

08 Feb 2019


By Kendi Zidor
Advertisement