La cuisine haïtienne désormais accessible à Washington DC à « Port au-Prince restaurant »


Port-au-Prince Restaurant Washington DC

Ayant vu le jour à Jean-Rabel, Robert Massillon a émigré aux Etats-Unis en 1997 à l'âge de 19 ans. Après des études en langues modernes et linguistiques à Maryland University dans le comté de Baltimore, il intégra l'armée américaine où il a passé trois ans. Depuis 2013, il enseigne le créole et la culture haïtienne au Département d'Etat à l'intention des officiers américains qui sont sélectionnés pour des missions diplomatiques en Haïti.

Par rapport à son réseau professionnel diversifié, il a pris l'initiative de travailler dans le secteur de la restauration, où il a créé au cœur de Washington DC « Port-au-Prince Authentic Haitian Cuisine». Ouvert depuis dix 18 mois,   « Port-au-Prince Authentic Haitian Cuisine» est situé au 7912, Georgia Avenue où résident un grand nombre de compatriotes. Le restaurant dessert ainsi le grand public haïtien ainsi que des ressortissants d'autres pays, dont des Américains, Jamaïcains, des Trinidadiens,  des Guyanais, des Africains et des Japonais. Pris par ses activités journalières entre le Département d'Etat et ses activités comme chef cuisinier au sein du restaurant, Robert Massillon - assez jeune pour son statut - trouve quand même un peu de temps dans son agenda pour s'entretenir avec Le Nouvelliste de son entreprise. 

 « Avant de me retrouver sur le marché du travail aux Etats-Unis, j'ai fait beaucoup de réseautage. J'ai fini par m'apercevoir que la cuisine haïtienne n'existait pas à Washington. Les seuls endroits où l'on pourrait manger, n'offraient que des casse-croûte. Je me suis dit que ce serait bien qu'il y ait un endroit agréable où l'on peut prendre un bon repas dans cette communauté. Personnellement, j'utilise l'art culinaire haïtien pour projeter une image positive d'Haïti aux étrangers. Certains des produits que nous utilisons proviennent d'Haïti », confie-t-il ajoutant qu'il voulait partager la cuisine haïtienne au reste du monde.

Avec un staff d'une dizaine d'employés composé d'Haïtiens et d'étrangers, Robert Massillon affirme que  « Port-au-Prince Authentic Haitian Cuisine» se démarque par l'offre éclectique de divers plats antillais et haïtiens. Il est considéré comme un lieu de prédilection pour sa clientèle cosmopolite. Ce restaurant s’est aussi imposé comme un lieu incontournable de détente et pour retrouver la chaleur des Caraïbes à n'importe quel moment de l'année. 

«Dans cette perspective, les gens se rendent à mon restaurant pour passer un bon temps durant la soirée en participant à des cours de créole (deux fois par semaine), des cours de danse de musique compact (tous les jeudis), des activités littéraires tous les mois ainsi que la prestation de groupes internationaux tous les deux samedis du mois», a confié l'homme d'affaires ajoutant qu'il travaille sans relâche pour que son restaurant puisse avoir des succursales en Europe et dans d'autres Etats aux USA dont California, Floride et New York. 

 Demeurant un visionnaire doté d'une grande détermination et sachant mener à terme ses projets, ce compatriote ne ménage pas ses efforts quand il s'agit de promouvoir la culture haïtienne aux Etats-Unis. Intéressé à apporter sa contribution au changement d'Haïti,  il a mis sur pied une organisation sociale dont le siège est aux USA avec une représentation en Haïti œuvrant principalement dans le domaine de l'éducation.

Ceci démontre que ce personnage se soucie du bien-être de sa collectivité en s'impliquant socialement. Il importe pour cet homme d'affaires de partager et de mettre à profit son expertise dans le domaine entrepreneurial avec les autres. Interrogé sur la fuite des cerveaux qui constitue l'un des maux les plus profonds qui ronge notre pays, Robert Massillon a affirmé avec beaucoup d'angoisse que les soubresauts économiques et politiques qui ponctuent la vie de notre pays depuis quelques décennies portent un grand nombre de professionnels hautement qualifiés à quitter le pays. 

« Nous, au sein de la diaspora, sommes victimes de ce mal. Nous sommes obligés de nous réorganiser constamment. Je tire la sonnette d'alarme, car il y a un grand effort à faire par nos dirigeants afin de retenir nos professionnels qualifiés en Haïti», a-t-il poursuivi, soulignant qu'une telle démarche servirait de motivation pour attirer les investisseurs en Haïti, c'est-à-dire une ouverture vers la productivité et la compétitivité, ce qui serait une étape essentielle au développement d'Haïti afin de créer beaucoup d'emplois dans le but de réduire considérablement le taux du chômage dans le pays.

Economy/Economie Tourism