Advertisement

Éducation et économie : C3 éditions propose un manuel scolaire d’introduction...


Les éducateurs haïtiens disposent désormais d’un nouvel outil pour enseigner l’économie dans les écoles en Haïti. C’est à l’initiative du professeur Frantz Jeanty, en collaboration avec la firme C3 éditions que le nouveau manuel « Introduction à l’économie/Secondaire I », a vu le jour. 

Un ouvrage de plus de soixante-dix pages, constitué de huit chapitres repartis en deux parties. Il présente les thèmes suivants : définitions et concepts élémentaires ; la science économique : méthodes et préoccupations ; la notion de marché et ses différentes structures ; l’État, ses principaux rôles dans une économie de marché ; offre et demande, en premier lieu. 

Le professeur Frantz Jeanty livre un nouvel outil pédagogique au nouveau secondaire haïtien 

Dans la deuxième page du document, les sujets comme : Notions d’épargnes, notions de budget ; indicateurs macroéconomiques, sont également abordés dans un langage clair et concis avec les illustrations à l’appui. 

« Quand le capital vital s’amenuise, on découvre les nécessités de l’économie », disait Philippe Bouvard. Cela nous fait penser dans le contexte haïtien que le moment est venu pour nous de renforcer la qualité de l’enseignement des sciences économiques à tous les niveaux dans le système éducatif haïtien. 

Quelle est l’économie de cet ouvrage d’introduction à l’économie en Haïti dans un contexte de crise économique et de demande de compte sur les dépenses publiques ? Quelles sont les véritables connaissances utiles, pratiques et intellectuelles qui sont partagées dans cet ouvrage destiné aux écoliers haïtiens ? 

L’enseignement de l’économie est une urgence dans le contexte actuel en Haïti 

Pour justifier son travail, l’auteur illustre les premières pages de son document à partir d’un ensemble de questionnement. 

Pourquoi tout le monde devrait-il s’intéresser à l’économie ? À cette question, l’enseignant nous fournit un certain nombre d’argumentaires en faisant référence à la réalité haïtienne. Il s’appuie ainsi sur la différence des prix entre les loyers dans la commune de Pétion-Ville et ceux de La Plaine du Cul-de-sac ; le licenciement des employés dans certaines entreprises pourtant qui font des bénéfices ; la comparaison des prix dans certains pays par rapport à d’autres et les relations entre les résultats scolaires des étudiants suivant leurs origines sociales, pour nous convaincre. 

L’éducateur persiste et signe : « Tout d’abord, étudier les sciences économiques et sociales : c’est mieux comprendre le monde où nous vivons. C’est assurer une ouverture des apprenants sur les problèmes économiques. C’est acquérir les connaissances et le vocabulaire économique de base. C’est se former en tant que citoyen, producteur, consommateur en développement une maîtrise des rouages de l’environnement économique et social ». 

L’essentiel en économie au bout des doigts : les besoins, les ressources rares et les comportements

Après le rappel des trois éléments fondamentaux qui définissent l’économie : les besoins, les ressources rares et les comportements, l’auteur poursuivra son interrogation dans les pages 10 et 11 de l’ouvrage.

On peut retenir ce qui suit : Que font les économistes ? Quels sont leurs buts ? Quelles démarches suivent-ils ? Quelle différence entre la science économique, l’économie politique et la politique économique ? 

Une véritable mine d’informations susceptible de conscientiser l’apprenant dans sa quête sur un sujet aussi complexe et déterminant dans la vie quotidienne dans ce contexte de mondialisation, l’auteur dans une démarche rationnelle nous rappelle les limites de l’économie comme science. 

À ce propos, Frantz Jeanty s’explique en ces termes : « La réfutabilité : Caractère de ce qui peut être démontré ou prouvé par l’expérimentation de la théorie, elle est l’élément essentiel de la démarche scientifique. Cependant, en économie, il est difficile de mener des expérimentations. Pour confronter les hypothèses et les propositions théoriques aux faits, l’économie utilise des données sur le “monde réel”. D’où l’importance d’avoir des données fiables (enquêtes, statistiques nationales) et aussi l’importance du contexte national ou historique. Cela peut expliquer la coexistence de plusieurs paradigmes : modèle, comme l’interventionnisme ou le laisser-faire ». 

L’apprentissage de l’économie passe par une économie des savoirs utiles et pratiques 

Comme tout manuel scolaire répondant à des besoins de connaissances, de compétences pour une conscience collective, au regard bien évidemment des normes pédagogiques et des critères académiques, l’auteur a pris le soin d’insérer à la fin de chaque chapitre, une page réservée aux points : « À retenir ». Espace qui va certainement aider l’apprenant lors des révisions avant les examens. 

Enfin, nous sommes invités à explorer la partie de l’évaluation. Sachant que tout apprentissage implique certainement une appréciation de la maîtrise de la matière par l’apprenant tout au long du processus (avant, pendant et après chaque séance ou la session), plusieurs exercices sont formulés à la fin de chaque chapitre à travers des questions les plus pertinentes. 

En laissant aux experts, aux économistes et aux éducateurs les plus exigeants et les plus pétris dans ces deux champs connexes et complexes Éducation et Économie, le soin de mesurer la pertinence de ce travail à moyen et à long terme, nous sommes convaincus que ce travail a un bel avenir. 

En reconnaissant certainement les limites de cet ouvrage comme tout travail intellectuel limité dans le temps, en dépit des documents de références les plus pertinentes dans la littérature francophone qui alimentent la bibliographie du document, on est en droit de référer ce nouveau manuel « Introduction à l’économie/Secondaire I », aux professeurs et aux élèves, aux parents et aux profanes qui souhaitent s’informer ou investir leur temps de lecture dans l’univers de l’économie à la fois un art et une science. 

Dominique Domerçant source Le National

 

Be the first to review this item!


Bookmark this

20 Nov 2018


By Dominique Domerçant
Advertisement